Test Guitare Epiphone Masterbuilt deluxe acoustique

Aujourd’hui, nouveau test d’une guitare que l’on m’a présenté au très sympathique showroom Gibson à Paris, guitare sur laquelle je ne vais pas vous mentir je ne me serai jamais arrêté, de manière consciente. Baptiste nous accueille toujours très bien dans cet espace Gibson en plein cœur de Paris, c’est pourquoi j’ai accepté le rendez-vous avec cette étrange Epiphone Masterbuilt deluxe vintage sunburst.

Vous savez que je suis un guitariste fingerstyle et percussif, accepter ce rancart avec ce type de guitare constitue donc le risque de se faire jeter comme un malpropre ? Et bien je dois avouer que la surprise d’un rictus vers un joli sourire après quelques minutes de jeu m’a fait passer un agréable moment, mais pourquoi donc ?

Nous allons tester ensemble tout en feeling cette Epiphone Masterbuilt deluxe /vs en essayant d’éviter toute explications logiques…et en se basant toujours sur le rapport qualité/prix, bien sûr.



Le toucher et le confort de jeu

Bon il est vrai que le toucher n’est pas son point fort. Pour moi elle est un peu maladroite, 1er fingerstyle je me casse les dents, tentative de percussions je me recasse les dents. Bon au niveau du toucher on n’est pas les meilleurs amis du monde au 1er abord. Elle ne m’aime pas cette Epiphone ? Je resserre un peu mes positions main gauche et main droite, le manche est agréable ce qui me facilite la tâche. Elle devient doucement agréable au toucher et dans sa gamme de prix le confort est très bien. Elle est différente des autres modèles guitares acoustiques « habituelles » c’est une guitare archtop qui veut jouer comme une pure acoustique…

Equilibrée, le manche tombe bien dans la main avec un poids correctement réparti. Le manche est efficace. Avec un peu d’efforts on peut tout (presque) jouer, mais attention aux barrés si vous commencez la guitare, attention aux attaques du pouce si vous jouez au picking sans onglet attention à vos points faibles cette guitare se maitrise, bien jouer n’est pas évident mais pas plus difficile que cela non plus. En bref c’est bien sans plus, efficace mais pas trop, confortable mais trop non plus…On s’attaque au son ?

Le son

Etonnant…On a bien rigolé avec Phil l’ingénieur du son car cette Epiphone nous a sorti des sons bizarres ( à voir sur la vidéo ). Mais des sons bizarres cool ..Je pense que c’est dû à un déséquilibre dans les médiums , un point faible qui à certains endroits du manche est un atout. Pour avoir des sonorités qui sortent de l’ordinaire il faut donc lui mentir et mélanger ses qualités et ses défauts.

On attaque fort, elle aime les accords ouverts, elle est réceptive au type de musique trip-hop, les envolées d’accords sur un strumming puissant, les open tuning sont ces amis.

J’ai trouvé le son légèrement en retrait, une projection qui nous indique qu’elle préfère être branchée, peut-être. Un son métallique en ressort globalement, des basses assez faibles des aigues dans les médiums et des médiums dans les aigues. Cela nous amène globalement sur un spectre Basses Médiums Aigus assez étroits.

Elle est tout de même équilibrée, le son est sympa mais plus on monte dans les frêts plus elle s’étouffe. C’est vrai que finalement ce petit côté est agréable

En arpège et en picking ça sonne pas trop mal si on se donne les moyens de jouer fort, en strumming ça peut bastonner et en fingerstyle c’est galère pour un non initié. Elle n’est pas faite pour être polyvalente, que veux-tu jouer au final ? Du Blues ? du Jazz ? Un peu de tout ?

Au niveau sensations, malgré ses faiblesses, cette guitare m’a amené faire une promenade des plus sympas sans que je puisse vraiment expliquer pourquoi ?

Les sensations

Oui monsieur, au fur et à mesure cette Epiphone m’a parlé , on a pu communiquer…et passer un bon moment…Quand on a capté le truc pour le confort de jeu (Adapter ses deux mains car ce n’est pas une caisse acoustique habituelle) on est en mesure de l’inviter à déjeuner …… On a souri et rigoler même en pensant aux vacances , à des sons rigolos que seule cette Epiphone peut sortir (le défaut déséquilibre médium qualitatif).

Les meilleurs sensations que j’ai eu son en accords ouverts en attaque franche, en hammer et pull off énergiques, les moins bonnes lors d’attaques en accords barrés

Cette guitare m’a aussi rappelé mes débuts avec un manche un peu capricieux qui fait que le copain d’à côté qui veut l’essayer dira : mais ee comment tu fais ? Nous ne lui dirons pas bien sûr d’adapter sa position car c’est ce qui fait que « ma » guitare est « ma » guitare ;-)

Conclusion

Je ne serai pas contre l’avoir comme guitare d’appoint pour m’amuser de temps en temps. En plus elle est jolie et peut donc faire une belle déco. Pour mon type de jeu elle ne convient pas mais c’est pas grave ; ses particularités méritent qu’on s’y arrête. Le son n’est pas exceptionnel mais il est cool

Bref nous avons la une bonne guitare, sans plus mais différente de la majorité et qui vaut, à mon avis le prix demandé. Mais attention, il vous faudra une première guitare d’abord…



Les plus

Différentes des autres acoustiques

Rapport qualité prix

Les moins

La polyvalence

La projection

Spécifications

Style Archtop Vintage, F-hole

Table Epicéa massif

Dos & éclisses Erable flammé laminé

Capteur Shadow NanoFlex HD

Touche en ebène

Preamp eSonic HD (High Definition)

Contrôles Master Volume & Master EQ

Epiphone Masterbilt deluxe

Test à retrouver également sur guitariste.com

Type de page: 
Marques: